Méregtelenítés garanciával Természetes méregtelenítés Nem génmanipulált Svájci minőség

Le monde secret des parasites

Le monde secret des parasitesIl est sans aucun doute que cet article va déclencher l’air consterné de nombreux lecteurs, et la consternation sera encore la réaction modérée. Il est sûr que ce rapport perçant ne doit pas être lu pendant le repas. Par contre, non seulement il vaut le coup de l’étudier, mais il peut être d’importance vitale pour la majorité du monde. L’objet de l’article est les parasites dans le corps et les dégâts qu’ils causent.

Le corollaire de ce sujet est une bonne dose d’ écœurement ou la nausée qui contribue à ce que presque tout le monde le traite comme un tabou, ce côté de la vie moins ensoleillé, c’est-à-dire, l’existence des parasites. L’article arrache le voile de ce dangereux tabou, le mode de vie des parasites.

« Je pense que les parasites constituent le problème hygiénique le plus négligé dans l’histoire de l’homme. Je suis conscient de ce que c’est une énonciation assez audacieuse, mais je fonde mon affirmation sur mes expériences de 20 ans et sur l’examen de 20 000 patients. » (Dr. Ross Anderson, médecin canadien)

Certainement, comme devant la majorité du monde, ce sujet serait resté dans l’obscurité éternelle relatif aux parasites, si six mois plus tôt, le chef de la rubrique sanitaire du journal Horizont, docteur Tóth Heléna (sa manie sanitaire est de notoriété publique) ne décide pas de m’attirer l’attention aux problèmes des parasites. Au début, j’ai réagi comme n’importe qui, je pense :

« Laisse-moi en paix avec les vers » - je lui ai dit avec indignation, « parce que je ne veux pas que cela coupe mon appétit. Nous ne vivons pas dans le troisième monde mais dans l’un des pays les plus propres, plus stériles et plus développés, où on n’a rien à craindre de ces choses-là. »

Plus tard, j’ai changé d’avis au sujet des parasites (on va apprendra tout de suite pourquoi), et j’ai commencé à « tripoter » dans le thème des parasites. J’ai glané des livres au sujet des parasites, et une douzaine d’articles, et de rapports faits par des médecins et des experts, et j’ai passé des nuits en scrutant sur Internet pour avoir plus d’informations sur les parasites.

Les victimes innocentes

Au fur et à mesure que mes connaissances se sont accumulées, ma décision a mûri selon laquelle, je devais publier les faits qui sont disponibles, car cela peut sauver la santé de nombreuses personnes, voire leurs vies, si elles sont averties des dangers de parasites à temps.

Je vous demande décidément, cher Lecteur, de ne pas mettre à côté cet article juste parce que vous avez horreur du sujet des parasites ou parce que vous pensez que cela ne peut pas vous concerner. Je vous demande cela parce que d’une part, à la fin de l’article vous verrez que la connaissance des faits est plus utile qu’une grimace polie. D’autre part, tout le monde qui lit cet article a 80 à 90 pour cent de chance d’être infesté de parasites, d’après les enquêtes. L’infection aux parasites est malheureusement beaucoup plus générale que l’on penserait.

« Il se peut que vous aussi vous soyez victime innocente d’une infestation aux parasites ce qui touche des millions d’Américains. L’endémie causée des parasites ne connaît pas de limites géographiques, économiques ou sexuelles. C’est une épidémie muette que la majorité des médecines de ce pays ignorent. » (Ann Louis Gittleman, nutritionniste, auteur du livre intitulé, Devine ce qui est venu chez nous au dîner ou le titre originaire : Guess What Came to Dinner).

« Qu’est-ce que c’est, les parasites, exactement ? », pose docteur Anderson la question citée ci-avant. « Les parasites sont des organismes qui écorniflent dans l’hôte. L’hôte, c’est vous et moi. Les parasites mènent une vie parallèle à la nôtre dans notre corps, se nourrissant de notre énergie, de nos cellules, ou des aliments ingérés. D’après les estimations des études récentes de médecins, 85 pour cent de la population adultes en Amérique du Nord ont au moins une sorte de parasites dans le corps. »

L’homme peut être porteur de plus de cent différents parasites y compris ceux de taille microscopique jusqu’aux cestodes de plusieurs mètres de longueur. Les parasites n’habitent pas seulement les intestins comme l’on croirait, mais presque partout dans le corps : dans les poumons, le foie, les muscles, l’œsophage, le cerveau, le sang, la peau voire même dans l’œil.

Comment peut-on s’infecter par des parasites ?

D’après le docteur Zoltán Róna, Président de l’Association de médecine holistique du Canada, qui est d’origine hongroise mais vivant à Toronto, écrit sur l’Internet : « le nombre de maladies dont les responsable sont les parasites, monte en flèche en Amérique du Nord en raison de l’augmentation des voyages internationaux, mais aussi à cause de la pollution des eaux et du ravitaillement alimentaire et de l’utilisation démesurée des produits chimiques dont le mercure et des antibiotiques que l'on ne peut obtenir que sous prescription médicale …

Les cestodes, les ancylostomes et les parasites unicellulaires se sont beaucoup plus répandus parmi les habitants de l’Amérique du Nord que les médecins allopathiques tentent de le faire croire aux gens… Les parasites sont présents surtout dans les produits alimentaires préparés à partir de la viande du porc, issus de la production de masse (le lardon, le jambon, le hot dog, les charcuteries, le carré de porc, etc.). Mais la viande bovine, de poulet, de l’agneau et même celle du poisson peut aussi être infectée aux parasites. »

Cela n’est pas une bonne nouvelle pour une nation aussi carnivore que le Français. D’après l’un des livres les plus populaires au sujet de la problématique des parasites (Devine ce qui est venu chez nous au dîner) : « On peut s’infester au ténia du porc (Taenia solium), si on mange de la viande de porc infestée et semi-finie, comme par exemple du jambon ou de saucisson frais ou fumés... Les larves des parasites commencent à se développer dans les muscles humains, puis elles migrent dans d’autres tissus du système nerveux central ou dans d’autres organes pour arriver finalement dans la partie supérieure de l’intestin grêle. Le ténia du porc peut faire des dommages graves dans l’organisme au moment où les larves s’installent dans les muscles, le coeur, dans l’œil ou dans le cerveau. »

« En nombre, il y a plus d’infections aux parasites dans ce pays qu’en Afrique. »

(Docteur Frank Nova, directeur du Laboratoire Parasitaire de l’Institut National de la Santé)

Regardant les photos de différents vers, et souvent des parasites de grande taille, pesant la possibilité de l’infestation, on se demande comment ces bestioles peuvent vivre dans notre organisme sans les apercevoir. La réponse est simple, selon dr. Anderson : « le but des parasites est de rester inaperçus. Les parasites intelligents vivre de manière inaperçue, car si l’on en prend connaissance, on fait quelque chose pour les détruire.

Si vous pensez ques les parasites sont bêtes, vous avez tort. Ils sont intelligents de leur manière puisqu’ils sont capables de survivre et de se multiplier ce qui est d’ailleurs l’objectif de tous les organismes vivants sur cette planète. Comment peuvent donc, des parasites vivre dans votre organisme sans que vous le découvriez? Ce qui est intéressant, c’est que si vous savez comprendre les signaux de votre corps, il est bien possible de constater la présence des parasites. Par contre, si vous acceptez comme état normal de ne pas avoir assez d’énergie, d’être malade, d’avoir des exanthèmes ou des douleurs, de prendre souvent froid ou la grippe ou d’avoir souvent la constipation (et cette liste est infinie), vous ne saurez jamais, si vous avez des parasites dans votre organisme. »

D’après le livre intitulé Les fonds médicinaux de la parasitologie, écrit par le docteur Thomas J. Brooks, « les cestodes sont les parasites les plus anciens dans l’histoire de l’homme. Il est fait que certaines races de ces parasites se sont adaptés à la vie dans les intestins humains que l’on ne peut identifier aucun symptôme sur l’hôte (l’homme). »

La méthode traditionnelle pour constater l’infestation aux vers est l’analyse de la selle. Le problème en est que cela est inexact. En effet, on ne peut montrer la présence des parasites adultes dans l’intestin qu’à partir de leurs oeufs, qui sont aussi dans la selle; cependant, des oeufs ne sont visibles (sous microscope) que si le ver a pondu à l’époque de l’analyse d’excrément. Sinon, on ne peut pas le montrer. Les médecins proposent aux patients de déposer des échantillons d’excréments de trois dates différentes pour l’analyse. Cependant, même comme cela, le résultat n’est toujours pas fiable. (D’ailleurs, pendant la période de pondaison un Necator americanus femelle pond 10 à 25 mille oeufs. Le toxocara que l’on peut voir sur la photo, peut s’accroître voire même à 40 centimètres, et il est capable de pondre 200 mille oeufs par jour. On peut s’infecter aux parasites à cause des poissons : c’est le ténia de poissons qui sera après le plus long tous. L’adulte peut mesurer même 10 mètres, et il est capable de pondre 1 million d’oeuf!)

« On a des problèmes énormes en rapport des parasites, ici, dans les Etats-Unis. Par contre, personne ne s’en occupe. »

(Dr. Peter Wina, chef du département pathologique à l’Institut de Recherche Médicale Militaire Walter Reed)

Quels sont les signes suspicieux de la présence des parasites? Les symptômes de l’infestation peuvent bien se varier. Ann Louise Gittleman, l’auteur du livre Devine ce qui est venu chez nous au dîner, présente les signes principaux. (L’une des caractéristiques des parasites « intelligents » est qu’ils sont capables de provoquer des symptômes des maladies fréquentes. Les spécialistes des parasites proposent donc de commencer une cure conte les parasites, si le traitement de la médecine traditionnelle ou les médicaments ne sont pas capables de guérir d’une maladie quotidienne.)

Les signes suspicieux de la présence des parasites dans l’organisme

La constipation

Certains parasites ou vers sont capables d’obturer les intestins à l’aide de leur forme, de taille, qui rend la défécation difficile et rare.

La diarrhée

Certains parasites produisent et dégagent dans l’organisme de l’homme des matières (prostaglandine) qui rend souvent la selle mouillée. (Peut-être, il n’est pas un hasard que dans les drogueries en Amérique du Nord, les médicaments les plus demandés sont les laxatifs et les médicaments contre la diarrhée parmi les médicaments distribués sans ordonnance. Avec ces produits, on peut traiter vite mais provisoirement, les symptômes causés par des parasites.)

Ballonnement et troubles abdominaux

Certains parasites vivent dans l’intestin grêle supérieur, ou ils provoquent une inflammation conduisant à la production des gaz internes et au ballonnement. Ceci est amplifié par l’ingestion de certains légumes comme par exemple les haricots. Si on a souvent des ballonnements permanents, ceci est l’un des signes sûr de la présence des parasites.

Syndrome du côlon irritable

Les parasites intestinaux peuvent irriter la paroi interne de l’intestin provoquant l’inflammation qui n’est plus capable d’absorber correctement les substances nutritives, et notamment les matières grasses qui apparaissent ensuite dans la selle.

Douleurs articulaires et musculaires

Les parasites migrent dans l’organisme et sont capables de s’enchâsser dans les articulaires et dans les muscles. Suite à cela, les douleurs viennent, et les médecins pensent à tort à l’arthrite.

Anémie

Il existe aussi des parasites, des vers qui s’accrochent à la paroi interne des intestins, et s’absorbent les aliments pour eux-même. S’ils sont assez nombreux ce qui arrive souvent à cause de leur grande capacité de reproduction, ils peuvent faire des pertes de sang à l’hôte pour qu’une carence martiale ou l’anémie grave s’établisse.

Allergie

Les parasites irritent et quelquefois perforent la couche interne de protection de l’intestin, ce qui fait que de grandes molécules indigestibles peuvent traverser la paroi. Ceci déclenche la mise en action du système immunitaire qui commence à produire plus d’éosinophiles provoquant l’inflammation de certains tissus causant des symptômes allergiques.

Problèmes de peau

Les parasites intestinaux peuvent déclencher des urticaires, des prurigos, l’eczéma et d’autres affections cutanées du type allergique. Des clous, des plaies, et des altérations pathologiques peuvent avoir comme cause les parasites.

Granulomes

Les granulomes sont des nodules tumoraux, qui enrobent des larves ou des oeufs morts des parasites. Dans la majorité des cas, ils se forment sur la paroi du côlon ou du rectum, mais on peut en trouver également dans les poumons, dans le foie ou dans le péritoine et voire dans l’utérus.

Irritabilité

Les matières toxiques d’origine des selles des parasites peuvent irriter le système nerveux central. L’état vexé, contrarié ou nerveux est souvent causé par des parasites qui tissent le toile dans tout l’organisme. (Suite à des cures de purification avec des plantes médicinales, beaucoup de monde affirment que leurs époux ou parents qui étaient moroses avant, deviennent plus gentils et patients. « Le ténia le plus connu des années précédentes, selon Gittleman, a été celui de la chanteuse Maria Callas qui est décédé depuis. Elle avait des problèmes graves de poids et de peau. Suite à l’identification de ce type parasites, et à l’élimination du ver, son poids s’est baissé, et la peau s’est rétablie. Après l’élimination des parasites, son comportement capricieux a aussi cessé. »)

Troubles de sommeil

On se réveille plusieurs fois pendant la nuit, surtout entre 2 et 3 heures, quand le foie essaie d’éliminer les matières toxiques dégagées des parasites. Une autre raison peut être la démangeaison de l’anus dont la raison est l’habitude de certains vers qui pondent autour de l’anus pendant la nuit. Les mouvements des parasites font des démangeaisons. (d’après Dr. John Matheson, « les parasites intestinaux qui habitent dans la partie inférieure du gros intestin et sortent souvent pour pondre autour de l’anus, c’est ce qui fait le fameux cas des démangeaisons aux fesses. Le grattage peut ensuite disperser les oeufs des parasites partout, dans le lit. Suite à l’agitation des draps de lit, les parasites vont dans l’air puis par la bouche ils rentrent dans l’organisme humain, où ils se développent. » Y a-t-il d’autres choses plus dégoûtantes que cela, sur le monde?)

Grincements de dents

En conséquence de l’infestation aux parasites, le phénomène du grincement des dents est bien souvent observable chez des adultes et surtout chez des enfants.

Fatigue chronique

Parmi les symptômes de l’infestation on trouve l’épuisement chronique, la fatigue, des problèmes du type grippal, l’abattement, le manque de concentration et la mauvaise mémoire. Les parasites produisent ces symptômes de troubles physiques, mentaux et d’affection par le fait qu’ils privent l’organisme des substances nutritives. Ensuite, l’organisme ne peut pas fonctionner correctement à défaut de ces substances importantes.

Troubles du système immunitaire

Les parasites réduisent l’efficacité du système immunitaire par le fait qu’ils font obstacle à la production des immunoglobulines A (IgA). L’existence des parasites fait fonctionner le système de protection en permanence, qui s’épuise suite à l’alarme à long terme. L’organisme devient ainsi découvert face aux infections bactériennes ou virales.

D’autres témoins et conséquences de la présence des parasites peuvent être : le grossissement, la sensation exagérée de faim, l’amaigrissement, le mauvais goût dans la bouche et la mauvaise haleine, la douleur dans le ventre autour du nombril, le battement de cœur rapide, la vision floue surtout lorsque l’on se baisse ou se met debout. En plus, les démangeaisons dans le nez ou les oreilles, la salivation durant le sommeil, l’asthme, le diabète, l’épilepsie, les acnés, le migraine, et voire les deux assassins les plus grands aussi peuvent faire référence à la présence des parasites : c’est la maladie de coeur et le cancer.

La majorité des spécialistes sont prudents, et pour le moment, ne parle que des relations possibles entre les infestations massives et les parasites. Cependant, il y a des médecins comme Dr. Hulda Clark, PhD, qui démontre dans son livre, intitulé Remèdes contre toutes sortes de cancers, que tous les cancers sont causés d’une certaine espèce de parasites (Fasciolopsis buskii). Si le patient est libéré de ces parasites, les tumeurs se disparaissent. (Là, l’idée vient tout de suite qu’au monde entier, on cherche partout le médicament contre le cancer, et il est donc impossible de ne pas le trouver, si cela vient simplement de la présence des parasites. Par contre, il vaut la peine de réfléchir sur la motivation des médecins et des hôpitaux pour faire une opération, un traitement de chimiothérapie, ce qui coûtent des dizaines de milliers de dollars, contrairement aux produits détersifs à base d’herbes médicinales pour éliminer les parasites dont le financement coûte au maximum quelques centaines de dollars. Comment gagnent-ils plus ? Si demain, on trouve l’antidote de n’importe quelle maladie courante, une partie de l’économie s’écroulera, et des millions de salariés du secteur sanitaire perdra leur subsistance. Est-ce une face intéressante de la médaille ?)

Les oeufs et les larves des parasites rentrent dans l’organisme par les alimentations infestées, des fruits et des légumes sans laver. Les infestations aux parasites ont aussi une autre forme aussi fréquente : les animaux qui vivent avec nous sont aussi leurs hôtes. Dans la majorité des animaux, des vers ou d’autres parasites habitent et les oeufs sortent régulièrement dans l’environnement. Suite à cela, ils se fixent sur les poils des chiens, des chats, etc. d’où ils peuvent rentrer directement dans l’homme (par la caresse, l’embrassade, la bise), ou indirectement (par l’air). Ceci peut être particulièrement dangereux aux enfants qui aiment les animaux favoris avec plus de dévouement que leurs parents, et aux femmes enceintes ou aux malades desquels la capacité de résistance est plus faible face aux attaques des parasites.

Le gros intestin négligé

Le plus grand nombre des parasites vivent dans le gros intestin. D’après la constatation de l’Académie Royale des médecins de l’Angleterre, 90 pour cent des maladies et des inconvénients sont en relation directe ou indirecte avec le gros intestin.

L’académie a identifié 36 matières toxiques différentes qui se produisent dans le gros intestin pollué. Ces toxines s’infiltrent dans la circulation sanguine et endommagent la santé. Selon Dr. Bernard Jensen, qui est une compétence mondiale en matière des recherches et de la médecine du gros intestin, il y a des sédiments de 2 à 12 kilogrammes dans le gros intestin des adultes de l’âge supérieur à 40 ans. Dans ces déchets non vidés, des parasites plus ou moins grands fourmillent lentement mais sûrement intoxiquant l’organisme de l’hôte. (En plus, les parasites reçoivent les meilleures bouchées, car ils consomment la majeure partie des substances nutritives des alimentations descendant dans le système de digestion, et laissent juste le reste à l’hôte. Parmi d’autres raisons, c’est à cause des parasites que l’on essaie de manger sain, souvent en complétant par des vitamines et l’on ne voit aucune amélioration. La nutrition saine sans l’assaut contre les parasites est beaucoup moins efficace. D’après Dr. Donald Kelley, la raison du grossissement est souvent les parasites qui privent l’organisme des substances nutritives, laissant seulement les calories, dont l’organisme demande de plus en plus pour remplacer les vitamines qui manquent.)

Si on ne prend pas des mesures pour nettoyer le gros intestin des matières sédimentaires et des colonies de parasites qui prospèrent dedans, on s’intoxique au fur et à mesure. « Il convient d’éliminer la matière d’excrément accumulée dans le gros intestin, dit dr. Brian Carpenter, pour éviter de s’intoxiquer. Quand le corps cherche à absorber les substances nutritives par le gros intestin qui est obturé, il ne peut absorber que des excréments toxiques. Les toxines arrêtent même les enzymes sans lesquels rien ne fonctionne correctement dans l’organisme. Maintenant, on commence à mieux comprendre pourquoi 90 pour cent des maladies commencent dans le gros intestin dont les toxines et le manque de substances nutritives sont les causes au niveau des cellules. »

Il semble que les faits étayent cette conception du médecin, car aujourd’hui aux Etats-Unis, ce sont les troubles de digestion qui constituent la troisième cause de l’hospitalisation pour les gens de 15 à 44 ans tandis que pour les gens à l’âge d’entre 45 et 64 ans c’est la deuxième raison. L’un des causes principales de cela est la présence des parasites dans l’organisme. (l’empoisonnement s’intensifie avec l’âge.)

Le nettoyage est indispensable pour tout le monde

Comme j’ai signalé au début de l’article, le sujet des parasites n’est pas très agréable. Si le lecteur m’a bien suivi le jusqu’ici, il a deux sortes de réactions: ou il pense avec une ferme conviction que tout cela n’est qu’une fiction au sujet des parasites et il n’en croit rien, ou il commence à se sentir mal à l’aise, et il a des doutes, s’il est vraiment au-dessus des ces choses dégoûtantes comme sont les parasites.

Il se peut que certains des symptômes de la présence des parasites soient familiers pour le lecteur. Quand j’ai entendu parler seulement des choses basiques au sujet des parasites, je faisais partie des incrédules et je me suis dit: Bonté du ciel! Si je me lave deux fois par jour, je change régulièrement mes linges, je me lave les mains avant le repas, je ne fais pas la bise au chat, et je prête attention aussi à mes alimentations; comment pourrais-je avoir ces bestioles affreuses, des parasites dans mon corps?! (Et après, je me suis mis le doigt dans l’oeil!)

Ce qui m’a finalement convaincu d’essayer la cure de purification c’est Dr. Heléna Tóth, évoquée au début de l’article, qui suite à ces tentatives sans réussite, car je n’ai pas voulu discuter sur les vers et d’autres espèces de parasites avec elle, une fois m’a dit d’un ton un peu fâché :

« Pourquoi penses-tu que tu es meilleur que toute autre personne? Pendant les derniers mois, beaucoup de mes connaissances et des clients ont essayé la purification, l’élimination des parasites et jusqu’ici aucun n’a dit qu’il n’aurait trouvé dans ses WC, des bizarreries! Si tu te sens mieux ainsi, je t’avoue que ni moi-même, ni mes parents n’étaient des exceptions en matière des parasites. Tu connais bien mes parents, tu peux difficilement rencontrer des gens qui sont plus centrés à la santé. Donc, si tu veux, descends de la voiture, voilà la possibilité : Il se peut que tu aies raison et que tu sois propre à l’interne. Et sinon? Qu’est-ce que tu peux perdre? »

« Au maximum, mes vers » ai-je répondu avec de l’humour, mais franchement, à ce moment j’ai commencé à me sentir mal au ventre, et je ne me trouvais plus propre en matière des parasites. Tout d’abord, depuis un certain temps, je me sentais fatigué plus vite que d’habitude, plus que je pouvais me permettre, car je devais travailler au moins 13-14 heures par jour, pour être prêt, sinon je n’étais jamais prêt à temps. Il m’est arrivé de plus en plus souvent que mes cerveaux m’ont déserté après 8 à 9 heures de travail. Une autre chose curieuse est que je ne pouvais plus manger des bananes depuis des années, car elles m’ont fait des ballonnements et des douleurs abominables au ventre. J’avais aussi d’autres symptômes dont je voulais me débarrasser et qui m’ont pressenti la présence des parasites, et sans avoir pleine confiance dans la cure, j’ai commencé à utiliser le paquet de produits préparé avec 50 herbes médicinales.

Je ne veux pas rentrer dans les détails, mais je suis vite descendu de la voiture. Il y a eu des jours où je ne voulais plus vivre j’ai été tellement écoeuré de tout. Cette cure de purification dure 30 jours, et chez moi, les choses ont commencé à bouger, plus précisément, les parasites ont commencé à sortir après quinze jours. Pendant les deux semaines qui suivaient, au moins tous les deux jours, j’ai trouvé un « produit ». Tous n’étaient pas petits. Je suis tombé d’une consternation à l’autre, et Heléna a ri avec compassion, car elle et sa bande avaient passé le cap il y avait longtemps, et ils en avaient tellement parlé et moqué qu’ils n’ont plus réalisé ce que je trouvais délicat et pénible. Aujourd’hui, je suis le même, car d’ailleurs, je n’aurais jamais osé à écrire cet article au sujet des parasites, cela m’a pris deux ou trois mois. J’ai continué la cure pendant les 2 mois suivants pour éliminer les parasites qui m’a pris finalement 90 jours parce que après le premier mois j’ai toujours trouvé des intrus, j’avais toujours des parasites. Mais les vers ne sont pas les seules espèces des parasites qui surprennent l’homme, mais les parasites semblables aux tresses de cheveux en différentes couleurs : noir, pourpre, vert et d’autres qui sortent de l’homme suite à des douleurs plus ou moins grandes. Il est inconvénient même de penser ce qui était dedans et pendant combien de temps m’ont envahi ces parasites.

L’effet de la cure est incroyable ! J’ai l’impression de ce que je pourrais travailler 50 heures de suite, mon énergie est infinie. Je peux aussi manger des bananes, elles ne me font aucun problème. D’après Heléna, mon état d’âme est aussi meilleur (bien que je pense qu’elle ne fait que de me taquiner en ce disant). Une autre chose qui me rend content : le matin, quand je me lève je n’ai plus la voix enrouée de manière à avoir des difficultés d’inhalation. Depuis le départ des parasites, je n’ai plus de glaire dans la gorge, la voie respiratoire est propre. Il est intéressant de voir que je n’ai plus de mal à la taille depuis quelques semaines, qui m’a fait des douleurs aiguës à cause de l’assiette permanente, surtout quand j’ai voulu lever quelques choses de plus lourd ou j’ai fait un mauvais geste.

Les maux peuvent être prévenus

La chose m’a convaincue, et depuis, je ne dispute plus avec Heléna, mais je prends toutes les pilules qu’elle me colle. Par rapport au passé où je ne croyais que dans la science médicale et je trouvais suspecte toute « médecines douces ou naturelle », après mes propres expériences le monde m’a fait un demi-tour.

J’ai réalisé que la prévention des maladies est beaucoup plus importante que leur traitement dans l’optique de la santé. Le traitement suppose que quelque chose est tombé en panne et qu’il est bien souvent difficile ou impossible de le retourner. Le nettoyage approfondi de l’organisme est la première et peut-être, la plus importante disposition pour prévenir le mal.

Evidemment, j’ai partagé les secrets des parasites et du nettoyage avec mes amis, qui ont décidé d’essayer le produit. Tous ont vu la présence des parasites. Les parasites sont sortis aussi de mon meilleur ami, Laci Gidai pendant trois semaines de suite. Au moment, où il s’est débarrassé du premier en deux pièces : une fraction de 40 et et une autre de 60 cm, il s’est stupéfait de manière qu’il s’est figé près des toilettes pendant une heure avec des yeux fixés aux toilettes. (Il n’avait pas cru un seul mot de l’histoire des parasites ; il a commencé à utiliser le produit juste pour notre amitié. Depuis, il prend des photos de ses « intrus ». Laci a 35 ans et ce qui l’a plus consterné a été quels dégâts devaient les parasites causés dans son organisme jusque-là. Mais bien sûr, au sujet des maladies qu’ils auraient provoquées plus tard, personnes ne penseraient aux parasites comme responsables, cela c’est aussi stupéfiant.)

Ma soeur m’a visité à Toronto, il y a quelques semaines je lui ai donné des produits de purification des intestins pour toute la famille. On a réussi à persuader même ma grand-mère de faire la cure ce qui me rend content puisqu’elle l’aidera beaucoup.

Pour terminer, je tiens à noter que j’ai décidé d’écrire sur la problématique délicate des parasites non seulement du fait de la consternation, mais parce qu’en tenant compte des résultats des médecins cités et de mes propres expériences et de celles de mes amis, on peut tirer la conclusion que la majorité de mes concitoyens souffre des parasites indépendamment de ce qu’ils le reconnaissent ou non. Il y a une seule chose qui soit plus dangereuse de la présence des parasites, si on les laisse continuer à vivre donnant une nouvelle chance de détruire ce qui est la plus importante dans notre vie, la santé.

Je vous prie de faire la réflexion de cette recommandation. Je suis passé le cap, je sais de quoi je parle. Je n’ai pas coloré l’article, mais j’ai écrit tout avec franchise et de manière que cela s’est passé. Je pense que tout ce que j’ai vécu peut aider d’autres personnes, car on ne peut que gagner, si l’on fait le ménage du printemps. Cette fois-ci, il ne s’agit pas de la maison où on vit, mais de notre corps, où habitent notre âme, les affectations et notre mental. Qui est-ce que peut être plus important que cela? Qu’est-ce que vous pouvez perdre? Vous connaissez déjà la réponse.

Parasic®

Parasic® - Le complément alimentaire antiparasitaire

Parasic® élimine de l’organisme les parasites nocifs, comme les vers intestinaux, leurs larves et leurs œufs. La composition antiparasitaire de Parasic® déclenche dans l’organisme l’élimination de toutes sortes de parasites, y compris les larves et les œufs. Les hommes luttent contre les parasites intestinaux depuis des milliers d’années, et se sont toujours servis de plantes spécifiquement reconnues pour leur potentiel antiparasitaire...

Continuez à lire >>